Blue Screen of Death (Windows 2000)

Depuis que je fais du libéral, c’est à dire depuis mes premiers stages chez le praticien et mes premiers remplacements, j’ai constaté qu’il y a toujours un domaine laissé en friche par les médecins libéraux : LEUR INFORMATIQUE.

Pour vous le dire franchement, je n’ai jamais vu un médecin libéral généraliste équipé d’un ordinateur qui fonctionne correctement ou configuré comme il faut. Jamais.

J’ai d’ailleurs rarement vu un médecin maîtriser correctement son outil informatique. (mais cela existe, j’en connais … deux)

Alors oui, vous me direz, la plupart sont d’une génération qui n’a connu l’informatique que très tard. Une génération pour qui il est difficile d’écrire un SMS. (sauf sur un iPhone, bien entendu …)

Pourtant, cela m’a toujours choqué.

Il est vrai que je maîtrise bien ce sujet, et que j’adore tout ce qui touche à l’informatique et aux « nouvelles technologies ».
Mais là je vous parle de MISERE. La misère informatique, la vraie.

Je vous donne quelques exemples issus de ma petite expérience  :

– J’ai vu un médecin partir en retraite avec un ordinateur équipé de Windows 95. Je répète Windows 95 (Il n’est pas parti à la retraite il y a dix ans hein … il est parti l’année dernière …) qui cotait ses actes à 21 euros (et qui demandait 21 euros) au lieu de 23 car incapable de changer depuis très très longtemps les paramètres de son logiciel.

– J’ai vu un médecin qui ne savait pas, depuis plus de 15 ans qu’il avait son logiciel, l’utiliser autrement que pour faire des ordonnances. Le reste du logiciel a toujours été un mystère pour lui.

– J’ai vu un médecin dont le logiciel plantait quasiment toutes les 2 ou 3 consultations, l’obligeant à redémarrer l’ordinateur une bonne quinzaine de fois par jour.

– J’ai vu un médecin s’user les yeux sur son écran à longueur de journée alors que la résolution de son bureau n’était pas adaptée à son écran. (en trois clics c’était réglé)

– J’ai vu un médecin qui n’arrêtait pas de faire des fausses manipulations sur son ordinateur pour la simple et bonne raison que sa souris fonctionnait mal. (et ce depuis plus de 9 mois …)

– J’ai vu un médecin dont le lecteur mettait dix bonnes minutes à lire une Carte Vitale, sans que cela ne le choque, il trouvait ça normal. (Je ne comprends pas comment on peut tenir plus d’une semaine comme ça …)

– J’ai vu un médecin dont le PC n’avait pas d’anti-virus, connecté en permanence à internet (mais il ne le savait pas … sic) qui ne voulait plus s’éteindre.
Alors, il le laissait allumé 24h sur 24.

– J’ai vu un médecin s’énerver sur son imprimante jet d’encre (achetée en 1992), qui ne marche pas bien, est lente, et coûte une fortune en cartouches, alors qu’il existe maintenant des imprimantes laser, rapides et très bon marché.

– Et enfin, j’ai vu des médecins utiliser la première version de Crossway° (Tant que vous n’avez pas essayé vous ne pouvez pas comprendre la détresse que cela représente, même pour moi …) Oui, ceci est une private joke, je suis sur mon blog, je fais ce que je veux.

Personnellement, je ne conçois pas une informatique qui ne fasse pas gagner du temps ou de l’énergie en consultation.

Clairement, quelqu’un qui ne maîtrise pas l’informatique ou qui ne veut pas investir un minimum dans un équipement fonctionnel, ou qui ne veut pas, ne peut pas se former, n’a pas intérêt à l’utiliser.

On fait certainement du meilleur travail avec un bon dossier papier bien tenu qu’avec une informatique mal maîtrisée ou défaillante.

Ma petite expérience n’est peut-être pas représentative de ce qui se passe sur l’ensemble du territoire français, mais tout de même, en 2012, comment voulez-vous que l’ensemble des médecins adhérent au DMP (une énorme usine à gaz, même pour quelqu’un très calé en informatique) ou à l’espace pro de la sécu (où l’on peut faire des arrêts de travail, des déclarations de médecin traitant, des protocoles de soins, tout ça en ligne …quand les serveurs de la sécu ne sont pas en rade …) qui nécessite l’installation de plusieurs logiciels, et l’utilisation d’un navigateur internet compatible ?

Ceux que je connais n’ont, pour la plupart, pas la moindre idée de comment on installe un logiciel qu’ils ne connaissent pas, sur leur ordinateur.

Fort heureusement, beaucoup de médecins, des plus « jeunes » aux plus proches de la retraite, maîtrisent très bien leur informatique. Mais ce n’est pas la majorité des médecins installés que j’ai rencontré.

Je doute que nos autorités de tutelle réalisent l’étendu du fossé qui existe entre ce qu’ils attendent de nous et ce que peuvent réellement faire certains médecins généralistes installés.

Publié dans Informatique, Médecine.

48 Commentaires

  1. Pingback: Geekornotgeek » De la formation informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.